Verset du jour:
Accueil du site > Messages > La liberté du croyant

La liberté du croyant

dimanche 23 février 2020, par Josepha HITOEMETO OUIKOUN

« Tout est permis mais tout n’est pas utile, tout est permis mais tout n’édifie pas. Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui de l’autre » (1 Corinthiens 10 :23)

La signification du concept de liberté diffère selon les individus. Pour certains, la liberté signifie le droit d’agir, de parler, et de penser comme ils veulent, sans aucune contrainte. Mais qu’est-ce que la liberté dans la perception du croyant ? Alors que nous vivons dans une société égoïste, la Bible nous enseigne la réalité d’une liberté authentique.

La liberté chrétienne n’est pas la possibilité d’agir comme bon nous semble, mais elle consiste au contraire à considérer en priorité le bien-être d’autrui. Dans l’exercice de notre liberté, nous devons agir avec amour et considération de tous ceux qui entrent en contact avec nous. (Romains 13 : 10.) Nous devrions par exemple faire preuve de tact par rapport aux convictions de ceux qui nous entourent. Beaucoup de choses semblent permises, mais elles peuvent nuire spirituellement aux autres. Notre devoir de chrétiens est donc de nous en abstenir.

Nous aussi, de même, devons être disposés à abandonner certaines libertés afin d’éviter de faire tomber quelqu’un d’autre dans le péché. Il y a des valeurs supérieures et des buts plus élevés que nos propres libertés et désirs. Que l’amour et la recherche de donner gloire à Dieu soient nos guides dans toutes nos actions.

Comme Chrétiens, nous avons l’obligation de considérer nos actes à la lumière de leurs impacts éventuels sur les gens. Cela va à l’encontre de la pensée mondaine qui nous encourage plutôt à vivre notre propre vie, et à nous occuper, en premier lieu, de nos propres besoins. Ne vivons pas comme si nous n’avions pas de responsabilités envers nos frères et sœurs en Christ. Ce n’est pas parce que quelque chose nous paraît normal qu’on doit le faire. Dieu nous tient responsable de la manière dont nous nous comportons envers les autres. Paul a célébré sa liberté en Christ, mais il était particulièrement attentif à ce qui pourrait nuire aux autres Chrétiens (1 Corinthiens 8 13).

Nous avons donc la responsabilité d’éviter de faire du mal à autrui inutilement ; laissons au Saint Esprit le soin de faire mourir notre tendance naturelle à l’égocentrisme. Tant que nous ne faisons que nous concentrer sur nous-mêmes, nous ne serons jamais conscients des besoins de ceux qui sont autour de nous. Demandons à Dieu de nous libérer de notre égoïsme afin que notre vie soit véritablement libre de bénir les autres. Amen

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site