Verset du jour:
Accueil du site > Messages(En) > Voici Noël !

Voici Noël !

lundi 30 décembre 2019, par Daniel MOUSSOUGAN

"Il vous est né un sauveur" Luc 2 :11

Noël, greffon d’une fête païenne ? Depuis un certain temps, une littérature abondante force l’auditoire pour convaincre de l’origine païenne de la fête de Noël et conclut, pour certains auteurs, qu’il serait indigne d’un chrétien de célébrer une telle fête. On nous dit que ce fût une fête en l’honneur de plusieurs divinités et de certains faits naturels dont le solstice d’hiver ou la renaissance du soleil.

Mais, celui qui a créé le soleil et qui est la lumière du monde ne mériterait-il pas une commémoration à l’éclat de la grandeur de ses œuvres ? « Il s’enveloppe de lumière comme d’un manteau » (Psaumes 104 :2). Mieux, Jésus dira à ceux qui ont cru en lui : « Vous êtes la lumière du monde » (Mathieu 5 :14).

Simplement parce que ce jour a été choisi pour éclipser une fête païenne, elle serait indigne de Christ aux yeux de certains puritains. Si tant est que Dieu ne pouvait pas approuver une telle liberté des hommes d’honorer son fils, comment pourrait-il ordonner à Gédéon de détruire l’autel de Baal qu’avait érigé son père et de bâtir à la place de celui-ci un autel dédié à l’éternel, d’utiliser le bois de l’idole pour faire le feu devant servir à l’holocauste (Juges 6 :25-26) ?

Symbole de renouveau cela voudrait dire qu’il faut que l’idole disparaisse pour que prenne place le Dieu de gloire.

Il ne s’agit ici de l’apologie d’aucun culte idolâtre offert à Christ. Loin s’en faut. Ce texte nous invite simplement à être éveillés contre une nouvelle tentative d’étouffer l’annonce de cette bonne nouvelle qui fut adressée en premier aux bergers par les anges : « … Il vous est né un sauveur » (Luc 2 :11). C’est l’accomplissement de la promesse de Dieu d’envoyer le Sauveur de l’Humanité qui vient enlever aujourd’hui ton péché. Célébrer Noël fait entendre parler de la venue Jésus-Christ à toute l’humanité.

Satan, pour étouffer la naissance de Jésus, fit massacrer par Hérode plusieurs nouveaux nés ; pour parodier la nouvelle de sa résurrection, il inventa par les mêmes moyens un mensonge du vol de son corps par ses disciples. Aujourd’hui, pour limiter la propagation de l’évangile du salut et jeter du doute dans le cœur de ces milliers d’âmes sauvées qui honorent leur Maître, une pieuse ingénierie se met en place pour dénaturer la commémoration de la naissance de Jésus-Christ.

Oui, Christ, n’avait pas institué Noël, mais nous l’avons institué pour l’honorer. Joyeux Noël !

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site