Verset du jour:
Accueil du site > Messages(En) > La Septième Fois

La Septième Fois

lundi 1er juillet 2019, par Daniel MOUSSOUGAN

« Et la septième fois il dit : Je vois un petit nuage, comme la paume de la main, qui monte de la mer. » I Rois 18 :44

L’histoire du prophète Elie, du roi Achab et des prophètes de Baal devrait émerveiller par le défi lancé par Elie et le dénouement de l’intrigue de la sécheresse qui dura trois ans et demi comme rapporté dans I Rois 18.

Elie fut un prophète de l’Eternel, le Dieu d’Israël. Il a exercé son ministère quand régnait sur Israël Achab, un roi qui a détourné de Dieu son peuple vers l’adoration de Baal, l’idole étrangère qu’adorait Jézabel, sa femme. Pour punir cette apostasie et cette infamie et ramener le peuple à Dieu, Elie pria pour qu’il ne plût point pendant trois ans et demi.

Au temps fixé, après avoir gagné le pari sur les prophètes de Baal en démontrant que l’Eternel était le seul vrai Dieu, Elie devrait prier pour qu’il pleuve à nouveau.

Cependant, Elie dut prier sept fois. Une seule fois, il avait par une simple parole fervente interdit qu’il plusse en Israël ; mais jusqu’à sept fois, il devrait prier pour que tombe à nouveau la pluie. A chaque prière, il envoyait le jeune homme qui était avec lui vérifier l’apparition d’un nuage. « Retourne ! Il le dit sept fois. Et la septième fois il dit : Je vois un petit nuage, comme la paume de la main, qui monte de la mer. Et il dit : Monte, dis à Achab : Attelle et descends, de peur que la pluie ne te retienne. » (v. 43)

Cette expérience nous édifie. Dieu use de plusieurs méthodes pour traiter avec nous ses enfants et nos rapports avec lui sont basés sur la foi et une vie de prière. Avant qu’Elie se misse à prier, il parla au roi Achab en ces termes : « Monte, mange et bois, car j’entends un bruit de grande pluie. » C’était par la foi qu’Elie déclarait ces choses. Il a dû prier pour la concrétisation de ce que ses oreilles spirituelles ont entendu.

As-tu déjà prié la septième fois pour qu’un nuage d’espérance assombrisse l’horizon de ton ciel ? Peu importe le nombre ; ce qui vaut, c’est jusqu’à l’exaucement de tes prières. Persévère jusqu’à ce que tu sois enfin arrosé(e) de la pluie de bénédictions. Dieu veille toujours sur sa parole pour l’accomplir. Alors prie ta septième fois.

Bonne semaine !

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site