Verset du jour:

Avertis !

dimanche 30 avril 2017, par Martial KOUNOU

« (…) tu les avertiras de ma part. » Ezéchiel 3 :17

Dans les différents corps de métiers, la fonction de sentinelle est probablement l’une des plus exigeantes, tant le niveau de responsabilité associé à son exercice est fort élevé. En effet, la Sentinelle veille quand d’autres se reposent et alerte sur tout ce qui a un trait d’anormalité afin d’éviter la survenue de scenarii catastrophes. L’histoire regorge d’exemples de sentinelles qui payèrent de leurs vies les manquements à leurs charges.

Si, dans l’ancien temps, le souci des peuples de se prémunir contre leurs ennemis leur imposait non seulement de s’entourer de fortes murailles mais aussi de s’associer les services de sentinelles aguerris, le rôle de sentinelles s’est amplement démocratisé de nos jours. Nous sommes en effet, au sens d’Ezéchiel 3, l’œil et la bouche de l’Eternel auprès de ceux à qui il a un message d’amour mais surtout d’avertissement à délivrer.

C’est un fait que nous vivons aujourd’hui les derniers temps et l’actualité fourmille à ce titre de détails éloquents pour nous en convaincre. L’iniquité prend des proportions dont on doute qu’elles aient été autant atteintes par le passé ; les guerres, les bruits de guerre, les tremblements de terre, les famines font l’actualité, une armée impressionnante de prophètes a investi nos villes et il n’est pas de rue et de ruelles qui n’ait pas eu sa part de chapelle, toutes choses qui ressemblent aux avertissements de Jésus dans Mathieu 24. Dans un tel environnement où le confort du moment obscurcit la vision de plusieurs par rapport à l’éternité, le silence des chrétiens, leur indifférence ne leur garantit rien de rassurant pas plus qu’elles ne servent la cause de Dieu.

Fini la période où, à l’interpellation de Dieu faite à Caïn « où est ton frère Abel », celui-ci pouvait répondre « Je ne sais pas ; Suis-je le gardien de mon frère » (Genèse 4 :9). Nous sommes aujourd’hui tous les gardiens les uns des autres et notre rôle est d’avertir, un rôle qui n’est évidemment pas sans conséquences pour nous lorsque nous choisissons de ne pas le remplir.

Notre rôle de sentinelle fait de nous les porte-voix de Dieu, les messagers de son Excellence vis-à-vis de toute personne à l’endroit de qui il veut faire jouer sa miséricorde. Tout ce qu’il nous est demandé de faire est de l’avertir, c’est-à-dire le prévenir de quelque chose, l’en informer, y attirer son attention. Nous sommes dégagés de toute responsabilité lorsque nous l’avons fait, sinon, le châtiment tombera immanquablement sur nous.

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site