Verset du jour:
Accueil du site > Messages > La Meilleure Des Assurances !

La Meilleure Des Assurances !

lundi 27 avril 2009, par Martial KOUNOU

Par souci de vivre dans la sécurité et de minimiser les risques auxquels il peut être amené à faire face, l’être humain a, grâce à l’intelligence dont il a été doté, imaginé une série de moyens au nombre desquels figure l’assurance. Ainsi foisonnent dans nos villes et dans nos campagnes les compagnies d’assurances qui proposent à leurs clients une variété de produits. On a par exemple l’assurance vie, l’assurance maladie, l’assurance multirisque informatique, la liste, vous l’imaginez, est loin d’être exhaustive.

Passez chacune de ces assurances à la loupe ; vous serez étonnés de constater qu’elles prônent toutes (ou presque) le dédommagement, c’est-à-dire des tentatives de réparations. C’est dire que ces assurances attendent d’abord que surviennent les faits avant de jouer aux sapeurs pompiers, encore qu’elles déploient un arsenal d’argumentaires pour exclure du dédommagement leurs clients. Elles sont incapables de prévenir la survenance des accidents ou des risques pour lesquels elles ont été souscrites.

Avec Christ, nous avons une assurance complète qui couvre non seulement tous les domaines mais qui, et c’est là son originalité, est susceptible de nous prémunir contre la survenance des faits. C’est dire qu’en plus des nombreux avantages qu’elle présente, l’assurance qu’offre Christ est une assurance qui agit, avant, pendant et après les événements. Vous voulez un exemple ? En voici un.

Dans un village du nord Bénin où, titulaire de son diplôme d’ingénieur agricole, il venait d’être affecté, un homme venait de se voir toucher une YAMAHA 100 neuve. Il devrait superviser les activités agricoles de plusieurs unités de productions agricoles distantes les unes des autres. Un jour, il enfourcha sa nouvelle moto et se lança sur une piste villageoise où, chantant, il avançait. Subitement, la moto neuve tomba en panne et toutes les tentatives de notre ingénieur de la faire démarrer restèrent vaines. Il vérifia le niveau de l’essence, observa la bougie, en gratta le bout, appuya longuement sur le starter et donna un coup de pied sur la manivelle dans l’espoir d’un ronflement annonciateur de la fin de son attente. RIEN. Certes il était ingénieur mais un ingénieur agricole et non un ingénieur mécanique. Après les vérifications que peut effectuer un profane de la mécanique et vu qu’il était loin des agglomérations, il se résigna et s’assit sur sa moto.

Pendant qu’il attendait ainsi, il entendit à une distance devant lui, le bruit de quelque chose de lourd qui tomba. Après un moment, il se décida à essayer à nouveau le démarrage de sa moto. Cette fois-ci, un léger coup de manivelle fit démarrer le moteur. Sans chercher à trop comprendre ce qui s’était passé, il remercia son Dieu et reprit sa route. Après une certaine distance, il s’aperçut que herbes et arbustes avaient été remués fraîchement de part et d’autre du sentier. Il haussa les épaules et, tout en chantant, continua sa route.

Le soir, il apprit que le bruit qui lui parvint pendant que sa moto avait refusé de démarrer était celui d’un boa qui avait sauté (d’un arbre) sur un éleveur peulh qui traversait le sentier. Si sa moto n’était pas tombée en panne de façon inexplicable, c’est lui plutôt qui aurait été la victime de ce boa affamé. Dieu, sachant le danger qui le guettait, permit que sa moto refusât d’avancer pour sauver sa vie. Quelle assurance aurait fait cela ? Même les assurances qu’on appelle pompeusement assurance vie ne peuvent pas sauver une vie de cette façon. Jésus est le seul à pouvoir le faire. Il est le protecteur par excellence de toute vie et garde un œil ouvert sur les siens. Cette histoire ressemble un peu à celle de l’ânesse de Balam !!!

Tandis que les assureurs et les assureurs conseils nous font payer cher les prestations qu’ils ne nous fournissent à grandes conditions et a posteriori, Christ ne demande de nous qu’un geste, qu’un acte : que nous lui fassions une confiance totale. Dieu vous bénisse !

Martial KOUNOU

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site