Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Une Attitude Chrétienne Convenable !

Une Attitude Chrétienne Convenable !

lundi 25 août 2014, par Antoine DJETE

« Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons-nous ? » Actes 2.37

Le verset soumis à notre méditation cette semaine relate quelques comportements des hommes juifs séjournant à Jérusalem le jour de la pentecôte. Le premier comportement identifié est qu’ils ont couru pour aller voir ce qui se passait dans la chambre haute, le deuxième est qu’ils sont restés attentifs à écouter le discours de Pierre soutenu par les autres apôtres et le troisième comportement sur lequel se portera davantage notre méditation est celui de demander ce qu’il faut faire pour se conformer à la parole écoutée.

Aujourd’hui plusieurs croyants sont insensibles et indifférents face à ce qui se passe dans leur environnement immédiat. Le chrétien est insensible à tous les programmes de prière, de réveil ou de retraites spirituelles et parfois c’est par curiosité qu’il vient à ces rencontres, et la preuve, il est encore distrait, bavarde, lit et envoie en pleine adoration des messages électroniques par ses téléphones portables. Le chrétien, assis à sa place dans l’église, critique le prédicateur, l’enseignant, le messager. Il forge dans son propre intérieur le message qui lui convient. Les lieux de culte sont devenus de nos jours des rencontres où personne n’écoute l’autre. Dans une assemblée de 200 personnes, quand l’heure vient d’écouter la parole, ce n’est pas une parole mais 200 prédications. Chaque participant se fabrique sa propre et unique prédication et des fois en remplaçant ou en modifiant ce qui est dit par ce qu’il a envie d’entendre.

Et quand cela arrive au chrétien de garder patience pour écouter du début jusqu’à la fin le prédicateur, quelle autre attitude développe-t-il ? Aujourd’hui, le croyant développe malheureusement des attitudes peu recommandables et non dignes d’un enfant de Dieu.

A la suite de l’écoute de la parole, au lieu d’avoir un cœur disposé et humble pour demander à Dieu de l’aider, de le guider à marcher sur sa voie, de lui dire ce qu’il doit faire pour avoir la paix, le bonheur sur cette terre et la vie éternelle, il cherche à jeter des pierres au prédicateur parce qu’il a mis la main dans une de ses plaies ; il a dépouillé par l’action de l’Esprit Saint ses mauvais comportements, ses péchés pratiqués au cours de la semaine. L’enfant de Dieu lui garde encore rancune. Ainsi il entretient désormais une distance envers ceux et celles qui, dans son environnement immédiat, auraient vu, assisté ou entendu les faits ou les actes qu’il a posés dans la semaine : il les accuse sans preuve qu’ils ou qu’elles seraient assurément allés raconter au Prédicateur le mauvais comportement vu dans sa vie. Combien de chrétiens de nos jours tremblent et sanglotent à la suite d’un message ? Au cours de plusieurs prédications, c’est les murmures, les bavardages, les discussions entre amis, les commentaires déplacés. Parfois en pleine prédication, certains somnolent ou dorment carrément en ronflant à gorge déployée.

A l’écoute de la Parole de Dieu, tremblant et saisi d’effroi, que le chrétien dise comme l’apôtre Paul « Seigneur que veux-tu que je fasse ? » au lieu de s’énerver ou d’endurcir son cœur.

Puisse le Seigneur nous aider à développer des comportements et attitudes dignes d’un enfant de Dieu, d’un racheté à grand prix de Christ tout au long du reste de notre séjour sur cette terre.

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site