Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Entre Humilité et Jalousie, Fais Ton Choix !

Entre Humilité et Jalousie, Fais Ton Choix !

mercredi 11 juin 2014, par Abiola Judes Crépin ADEROMOU

‘’Les femmes qui chantaient se répondaient les unes aux autres, et disaient : Saül a frappé ses mille, et David ses dix mille.’’ 1 Samuel 18 : 7

On raconte l’histoire d’un jeune enfant très brillant et intelligent qui forçait l’admiration de toute son école. Cet enfant avait toujours évolué comme un surdoué en matière de performances académiques au point où, il devint un motif de fierté pour ses parents, ses camarades et enseignants et même toute la circonscription scolaire. Les cérémonies de remise de prix aux élèves les plus méritants étaient comme organisées spécialement pour étaler ses brillants résultats de l’année.

Il arriva qu’un jour, notre jeune homme devait se rendre à la ville capitale pour l’une de ses innombrables cérémonies où il passait toujours pour le lauréat le plus primé. Son Directeur d’école l’appela la veille et lui tint les propos ci-après :
- Je te présente par anticipation, au nom du collège et du corps enseignant, toutes nos félicitations. Puisses-tu nous ramener encore une fois, la palme du meilleur élève de la région.
- Merci beaucoup, nul doute que nous sommes les meilleurs, déclara le jeune élève

Le Directeur resta silencieux quelques instants comme pour digérer les paroles de son élève, puis conclut :
- Je voudrais que tu n’oublies jamais ceci, mon garçon ; quelle que soit ton intelligence, il y aura toujours quelque part dans le monde, un plus fort que toi.

Notre jeune homme avait-il réellement compris la leçon qu’essayait de lui donner son Directeur, peut-être pas sur-le-champ. Il confessera plusieurs décennies plus tard que c’était la première invite à l’humilité qu’il ait reçue dans sa vie.

Pour revenir à notre texte, David venait de tuer Goliath et le peuple d’Israël jubilait et exultait de joie. Jusque-là, tout était parfait, la victoire était commune et tout le monde était fier d’avoir pris part à cette bataille. Seulement, il a fallu que les femmes s’en mêlent avec leur envie de faire une mise au point : rendre honneur à qui l’honneur est dû. Elles voulaient célébrer leur nouvel héros de ce moment et surtout, elles voulaient qu’on distinguât que la victoire actuelle était plus grande que celles remportées par le passé (avouons qu’elles ont raison). C’est alors qu’elles eurent cette fameuse inspiration, ‘’ Saül a frappé ses mille, et David ses dix mille’’.

Ces femmes reconnaissent à Saül ses performances passées de chef de guerre et nous pouvons nous imaginer qu’en son temps, elles auraient aussi usé de leur talent d’artistes pour célébrer Saül. Maintenant que le record établi par Saül était battu par David, il fallait honorer le nouveau champion. Toutefois, elles sont allées au-delà de cette simple célébration en comparant le roi à son sujet à une époque où le roi avait pouvoir de vie et de mort sur ses sujets. Elles ne savaient pas sans doute que notre roi n’avait pas encore appris cette sagesse du Directeur d’école à son élève. Nous connaissons toute la jalousie et la haine que Saül a nourries vis-à-vis de David par la suite.

Pour nous autres chrétiens, nous dirons, tout est grâce. Nous devons choisir la voie de l’humilité et éviter de tomber dans le piège de telles querelles de personnes. L’apôtre Paul déclare dans 1 Cor 3 : 6-7 ‘’….J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, en sorte que ce n’est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître…..’’ Moïse a conduit le peuple d’Israël hors d’Egypte, mais c’est Josué qui les a fait entrer sur la terre promise ; David a amassé tout le trésor nécessaire pour construire le temple de Dieu mais c’est Salomon qui a bâti le temple et ce temple porte le nom de Salomon et non de David.

Aujourd’hui encore, quels que soient les résultats que peut exhiber notre entourage, fussent-ils académiques, professionnels, économiques, politiques etc.…, nous devons retourner toute la gloire au Seigneur Jésus Christ. C’est là la voie par excellence de l’humilité. Dieu nous bénisse !

Abiola Judes Crépin ADEROMOU

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site