Verset du jour:
Accueil du site > Messages > De qui/quoi es-tu l’otage ?

De qui/quoi es-tu l’otage ?

lundi 9 juillet 2012, par Martial KOUNOU

« Le Philistin dit encore : Je jette en ce jour un défi à l’armée d’Israël ! Donnez-moi un homme, et nous nous battrons ensemble. » 1 Samuel 17 :10

Nous vivons à une époque où l’argent a pris une place si importante dans la vie que tout est devenu prétexte pour en gagner toujours davantage. Ainsi, les prises d’otages se multiplient à travers le monde, les enlèvements deviennent courants au point d’avoir cours même en Afrique de l’Ouest, y compris le Bénin. Ce phénomène qui prend aujourd’hui de l’ampleur avec des variantes telles que les opérations de piratage (en somalie par exemple) n’est que le développement de quelque chose de plus vieux. Souvenez-vous par exemple de Israël qu’un Philistin fort et géant nommé Goliath défiait et, à la limite narguait au quotidien.

Cet homme avait réussi à prendre tout un peuple en otage, tétanisant par la peur les plus courageux parmi eux. Sa taille qui influençait (plus de six coudées) formait avec la robustesse de ses biceps une arme redoutable contre laquelle même les plus audacieux guerriers israéliens n’osaient se frotter. Même le Roi, chef de l’armée par excellence, était mis au respect. De qui leur viendrait l’appui et qui les délivrerait d’une menace aussi attentatoire à leur tranquillité collective ?

Nous pouvons ramener cette situation à une échelle individuelle. Savez-vous que sans être sous la coupe ou le contrôle de quelqu’un de visible, il est possible qu’une personne ou des secteurs de sa vie soient pris en otage ? Il se peut que ton mariage soit pris en otage, l’enfant que tu attends depuis des années ait été pris en otage. Il est possible même que l’ennemi ait décidé de prendre en otage ton essor, ton exubérance professionnelle ou qu’il ait procédé au cerclage de ton bonheur, un peu comme les médecins font souvent le cerclage aux femmes gestantes. De ce fait, il circonscrit ton avancée dans un périmètre tellement restreint qu’en dépit des efforts que tu fournis et qui, en temps normal, t’auraient valu une promotion, tu restes au même poste et personne ne semble percevoir la valeur ajoutée que tu apportes à l’entreprise où tu travailles. Il se peut aussi que ce soit ton indépendance en matière immobilière qu’il a plu au malin de prendre sous son contrôle. Ainsi, tout ce que tu investis dans la construction de ta maison afin de quitter la location rencontre la fourberie des maçons, ferrailleurs et autres ouvriers du bâtiment qui se sucrent à tes dépens, etc.

Devant ce cocktail hautement détonnant de malheurs, deux situations sont possibles. Soit tu n’as pas encore pris conscience que tu es un otage et qu’il faut que tu travailles spirituellement à te sortir de la cage dans laquelle le malin te tient prisonnier. Si tel est ton cas, il urge que tu analyses ta situation et qu’au plus tôt, tu poses sans complaisance un diagnostic. La deuxième possibilité, relativement plus heureuse, est celle de ceux qui ont déjà compris que quelque chose tourne mal dans leur vie et qu’ils sont sous l’emprise d’une force qui transcende les explications scientifiques possibles de leur situation. Peut-être que conscients de cela, ils ont déjà entrepris de payer la rançon pour obtenir leur libération. Le paiement de cette rançon peut avoir consisté de leur part à payer les charlatans de qui ils attendent en vain des solutions efficaces. Peut-être aussi qu’ils ont cherché à comprendre leur situation en recourant à des cartomanciens, des chiromanciens, des numérologues et autres devins auprès de qui ils n’ont eu, pour comble de malheurs, qu’amas d’illusions.

Dans la foulé, il se peut que quelqu’un leur ait proposé la solution suprême, Jésus Christ, et qu’ils aient tout bonnement estimé que leur problème est trop grand, leur situation trop grave et leur sentence déjà arrêtée pour que Jésus suffise à les en délivrer. Ce fut la même chose au temps où Israël était sous l’embêtement de Goliath. David, habillé de l’onction de Dieu et revêtu de sa puissance, n’avait pas été pris au sérieux. Et pourtant, ce fut à travers lui que Dieu délivra finalement son peuple. Je ne sais où tu es déjà passé avec tes problèmes, à quel recours humain tu t’es adressé mais je sais une chose, le Dieu de David délivre encore des menaces plus sérieuses que Goliath. Lui as-tu confié ton cas ? Tu peux arrêter de devenir otage. Parle à Jésus et il t’exaucera. Bonne semaine. Martial Kounou

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site