Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Tout Est Prêt !

Tout Est Prêt !

lundi 5 mars 2012, par Bertrand DAVO

« Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit. » Jean 19:30

La méditation de cette semaine a bien pour titre « tout est prêt ». C’est un plat que Dieu a pourvu afin de nous conduire encore dans une dimension supérieure d’un mystère qui prend en compte l’intégrité des besoins des êtres créés à son image.

L’homme accomplit le plus grand forfait de tous les temps. Il crucifie le Fils de Dieu et ne lui épargne aucune forme de souffrance et d’humiliation. Le Sauveur est sur le bois d’infamie où le retient son amour pour le Père et pour les hommes. « Compté parmi les iniques », comme l’annonçaient les Écritures (Esaïe. 53. 12), il connaît en outre sur cette croix toutes sortes d’insultes et de provocations. Le monde le rejette, se condamnant ainsi lui-même ; mais voici que le ciel se ferme aussi comme l’exprime le cri de son indicible détresse : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Voir Amos 8. 9, 10). Le ciel est fermé pour lui afin qu’il puisse s’ouvrir pour nous. Car c’est pour amener « plusieurs fils à la gloire », que le chef de notre salut a été consommé par des souffrances (Hébreux. 2. 10). Cette page de l’Écriture sainte, sur laquelle notre foi se fonde avec adoration, constitue le document incontestable qui nous garantit l’accès du ciel de gloire ; accès dont un signe est donné par le voile qui s’est déchiré. Et le grand cri du Sauveur expirant est la preuve qu’il laisse sa vie de lui-même, en pleine possession de sa force. C’est le dernier acte d’obéissance de Celui qui était venu ici-bas pour servir, souffrir et mourir, donnant sa vie précieuse en rançon pour plusieurs. D’une voix ténor, le maître cria : « Tout est accompli ».

Tout est prêt, pour que tu sois sauvé, libéré, guéri des infirmités spirituelles ou physiques qui te rongent. Rejette le découragement maintenant car Jésus a enduré des souffrances indescriptibles à ta place à la croix pour te décharger de tout fardeau indiciblement lourd. Nous n’avons donc plus besoin d’un chemin de croix soit disant qu’on est entrain de prendre part à la douleur de Christ ni d’un sacrifice quelconque car le voile est déchiré et nous avons dès instant la connexion directe à la présence du Très Haut. Ainsi donc, chers amis, nous avons l’assurance d’un libre accès au sanctuaire par le sang de Jésus, accès qu’Il a inauguré pour nous comme un chemin nouveau et vivant au travers du voile, c’est-à-dire de sa chair. Aucun voile ne nous fera plus obstacle et nous empêcherait d’accéder à Dieu .Malheureusement beaucoup de personnes se tissent des voiles de par des sacrifices, la désobéissance, le refus à l’appel de Jésus, le syncrétisme religieux, la vie dans le péché, la négligence etc. Il est vraiment temps que chacun de nous puisse détruire les voiles conçus par une repentance dépourvue de toute hypocrisie pour bénéficier franchement de toutes ces riches bénédictions qui émanent du sacrifice du messie à Golgotha.

Tout est accompli, Tout est prêt, profitons-en donc, c’est formidable ! Bertrand Davo

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site