Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Dieu Prend soin de nous !

Dieu Prend soin de nous !

dimanche 9 novembre 2008, par Martial KOUNOU

Mathieu 6 : 26 : « Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? »

Je suis souvent impressionné par des scènes comme celle d’une mère poule qui n’hésite pas à attaquer violemment une personne ou un animal, plusieurs fois plus forts qu’elle, pour peu que ses derniers aient tenté de s’en prendre à sa couvée. Elle peut ainsi aller jusqu’à perdre sa vie dans cet élan de protection de sa progéniture. On retrouve chez toutes les autres espèces le même réflexe, le même instinct de protection de la descendance. Ainsi, une femme tenant à la sécurité de ses enfants jouerait le tout pour le tout pour préserver, protéger, entretenir et défendre ses enfants.

Ces attitudes qu’on note chez les animaux et chez les humains ne sont que de pâles photographies de la grande qualité de soin que Dieu prend de nous. La Bible nous fournit bien des exemples.

Souvenez-vous de Schadrac (Anania), Méschac (Mischaël) et Abed-Négo (Azaria), jetés dans la fournaise ardente à la suite d’une désobéissance à un ordre du roi qui contrevient aux lois de Dieu. Non seulement ils furent protégés du feu, mais Dieu leur tint compagnie dans cette épreuve. (Dan. 3 :27). Souvenez-vous aussi que Daniel et ces trois amis avaient refusé de se nourrir des mets de la table du roi de peur de se souiller. Ils se contentèrent de légumes à la grande peur de l’eunuque de les voir dans un état physique qui attirera l’attention du roi et provoquerait sa colère. Dix jours après, ils avaient bien meilleur visage et plus d’embonpoint que tous les autres (Dan. 1 :15).

Elie, le prophète, fuyant la méchanceté de la reine Jézabel, dut se réfugier dans les montagnes où Dieu envoyait un corbeau le nourrir. Dieu vola aussi au secours d’une veuve démunie dont les créanciers de son mari exigeaient le paiement de leur dû au risque de faire de ses deux enfants des esclaves (2 Roi 4 : 1-7). De la vase d’huile qu’elle avait, Dieu utilisa Elisée pour en remplir de nombreuses autres que cette veuve put vendre pour s’acquitter des dettes et avoir des revenues nécessaires à l’entretien de ses enfants.

Et que dire de la sunamite, cette femme sans enfant dont le mari accusait le coup de l’age. Sa générosité toucha Elisée qui lui promit qu’elle serait mère. Il en fut ainsi mais l’enfant décéda des suites de maux de tête et le Seigneur le ressuscita à travers son Serviteur (Elisée).

Prenons enfin l’exemple du peuple d’Israël qui passa 40 ans dans le désert en direction de la terre promise. Il se heurta à maintes difficultés mais Dieu l’aidait à en sortir à chaque fois.

Sans doute te dis-tu que Dieu ne se soucie pas de toi. Sans doute penses-tu qu’il ne t’aime pas et n’a pas à cœur ton bien-être, parce que tu veux réaliser des choses que tu ne réussis pas alors qu’autour de toi, d’autres prospèrent. Le simple fait pour toi de vivre est un signe suffisant que Dieu prend soin de toi. Dans ton sommeil, tes déplacements, sur ton lieu de travail, en famille, partout, tu peux aller et venir sain et sauf. C’est une grâce, dis-tu, c’est vrai mais c’est aussi le signe que tu es précieux pour Dieu et il tient à toi comme à la prunelle de ses yeux. Pendant que les larmes aux yeux des gens cherchent un repas par jour, Dieu te fait la grâce de pouvoir prendre trois (03). Pendant que des gens investissent des portions consistantes de leurs revenues dans des soins de santé, non seulement tu investis peu, mais tu as également une assurance maladie qui te couvre et t’allège les dépenses. Pendant qu’ailleurs des peuples fuient d’une zone à l’autre pour éviter d’être des victimes de guerre, même en location, tu peux rentrer chez toi, dormir paisiblement sans rien craindre.

Laquelle de nos craintes peut apporter une solution à nos problèmes ? « Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ? » nous dit Jésus dans Math. 6 : 27. Restons donc sereins et sachons, quelle que soit la situation, que nous sommes précieux aux yeux de Dieu et qu’il prend soin de nous. Que Dieu nous aide !

Bonne semaine de travail toutes et à tous. Martial KOUNOU

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site