Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Tous à l’école de Naomi !

Tous à l’école de Naomi !

dimanche 18 octobre 2020, par Josaphat TCHETAN-AWO

« Ruth répondit : Ne me presse pas de te laisser, de retourner loin de toi ! Où tu iras j’irai, où tu demeureras je demeurerai ; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu » Ruth 1.16

Bien-aimé(e)s,

Conduire les âmes à Christ demeure la mission principale que Jésus-Christ a laissé à ses disciples avant de partir là-haut nous préparer une place afin que nous soyons avec Lui pour toujours.

Le témoignage personnel, partager ce que Dieu a fait dans notre vie, permet de montrer que Dieu est Tout-Puissant et qu’Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement.

A la recherche du témoignage personnel, plusieurs chrétiens sont devenus totalement inactifs pensant qu’ils sont exclus de l’œuvre missionnaire. Et c’est là que Naomi nous interpelle tous !

Une curiosité transparait dans la déclaration de Ruth : « ton Dieu sera mon Dieu ». Qu’est-ce que Dieu a pu faire dans la vie de Naomi pour séduire Ruth à ce point ? Pourtant, Naomi, arrivée de Juda avec son mari et ses deux enfants était devenue veuve et avait perdu ses deux enfants. Naomi décrit sa situation en ces termes : « Elle leur dit : Ne m’appelez pas Naomi ; appelez-moi Mara, car le Tout Puissant m’a remplie d’amertume. J’étais dans l’abondance à mon départ, et l’Éternel me ramène les mains vides… » Ruth 1.20-21

Si Ruth parle du Dieu de Naomi, c’est que même loin de ses terres Naomi a continué à parler de Dieu et qu’elle a entretenu une relation tellement pacifiée avec ses belles-filles que Ruth a discerné l’œuvre de la transformation intérieure que Dieu opère dans les cœurs de ses enfants. Plus, lorsque les épreuves se sont abattues sur Naomi, elle n’a pas tourné dos à Dieu. Elle a continué à prier Dieu. Elle n’a pas emprunté la voie de la femme de Job qui conseillait à son mari de maudire Dieu et de mourir. Enfin lorsque Naomi apprit que « l’Éternel avait visité son peuple et lui avait donné du pain », Ruth comprit que le Dieu de Naomi est le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation.

Même dans l’épreuve, demeure attaché(e) à Jésus-Christ. Face aux vents contraires de la vie, continue de vivre une vie de consécration à l’Eternel, l’œuvre missionnaire est toujours possible. Il y a une « Ruth » à conduire à Dieu si tu restes ferme dans la foi.

Tous à l’école de Naomi !

Cher(e)s frères et sœurs en Christ, bonne méditation sous l’inspiration du Saint-Esprit.

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site