Verset du jour:
Accueil du site > Messages > La multitude trompeuse

La multitude trompeuse

lundi 29 avril 2019, par Josaphat TCHETAN-AWO

« Le roi d’Israël répondit à Josaphat : Il y a encore un homme par qui l’on pourrait consulter l’Eternel ; mais je le hais, car il ne prophétise rien de bon, il ne prophétise jamais que du mal … » 2 Chroniques 18.7

Bien-aimé(e)s,

Notre verset de base nous fait part d’un pan de la discussion entre les rois Josaphat et Achab en prélude à l’offensive militaire qu’ils projetaient sur Ramoth en Galaad. Sur recommandation du roi Josaphat, Achab entreprit la consultation des prophètes pour s’enquérir de la position de Dieu par rapport à leur initiative.

Malgré l’unanimité faite sur l’accord de Dieu et la victoire qui sortirait de ce combat par les quatre cent prophètes convoqués par le roi Achab, le roi Josaphat n’était pas satisfait d’où sa question à son homologue : « N’y a-t-il plus ici aucun prophète de l’Eternel, par qui nous puissions le consulter ? » 2 Chroniques 18.6. La réponse donnée par le roi Achab dans notre verset de base est plus qu’intrigante.

La Bible rend témoignage qu’Achab « fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel plus que tous ceux qui avaient été avant lui. » 1 Rois 16.30. C’est donc une évidence que Achab ne faisait pas la volonté de Dieu et il n’ignorait point cela car le prophète Elie l’avertit plusieurs fois du déplaisir et de la colère de Dieu à son égard.

Cependant malgré qu’il se soit vendu au péché, Achab tenait à entendre de la part de Dieu des prophéties agréables. Comme prédit dans 2 Timothée 4.3, ce caractère se manifeste encore de nos jours : « Il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine, mais ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. »

La vérité est que la multitude de ceux qui la disent et même la répétition d’une prophétie ne l’amène guère à accomplissement. Achab en fit l’amère expérience car malgré les quatre cent prophètes qui lui prédirent une éclatante victoire, il perdit sa vie dans ce combat selon la prédiction de Michée : « Le combat devint acharné ce jour-là. Le roi d’Israël fut retenu dans son char, en face des Syriens, jusqu’au soir, et il mourut vers le coucher du soleil. » 2 Chroniques 18.34

Cher(e)s frères et sœurs en Christ, Bonne méditation et bonne semaine dans la grâce du Seigneur Jésus-Christ.

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site