Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Le Plus Grand Parmi Vous !

Le Plus Grand Parmi Vous !

dimanche 19 juin 2016, par Casimir E. CAKPO

"Apprenez de moi, car je suis doux et humble de cœur". (Mat 11 : 29).

L’enseignement de notre Seigneur Jésus-Christ sur l’humilité, et bien plus sa vie au milieu des hommes, montrent à quel point Il s’attend à ce que ses disciples soient humbles comme Il l’était. Face aux débats sur la grandeur et les positions qui avaient cours au sein des disciplines, Il est revenu, à plusieurs occasions, sur le principe divin, en ce qui concerne l’élévation, la grandeur, la considération et la noblesse au milieu des hommes et dans son royaume.

Ce principe divin semble totalement s’opposer à la méthode des hommes traduite en divers principes dits de développement personnel ou de leadership visant à faire de ceux qui les appliquent des dominateurs, des champions…. Le principe divin, simple et efficace a été décliné par le Seigneur Jésus sous plusieurs aspects dans ses enseignements avec une recette unique : l’humilité. Cette tribune ne pouvant nous permettre de nous attarder sur tous les aspects, les trois ci-dessous peuvent brièvement être évoqués dans la limite de quelques lignes admises.

1. Que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit

….Jésus leur dit : « Que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit, et celui qui gouverne comme celui qui sert. Je suis au milieu de vous comme celui qui sert » (Luc 22 : 26-27). Ce principe, énoncé par Jésus, dont il a donné l’exemple lui-même et dans lequel il nous invite à marcher, révèle que la principale distinction, la vraie gloire, la grandeur et la couronne de toutes les grâces est bien l’humilité. L’appel de Jésus à toute personne qui se réclame d’être à Lui, est de se revêtir d’humilité dans tous ses rapports avec ses semblables en faisant abstraction de son titre ou rang dans la société ; à accueillir ou répondre avec humilité et douceur aux offenses et actes face auxquels cette dernière aurait pu légitiment opposer des actes qui montrent que le plus grand, le plus fort, c’est plutôt elle ! C’est là que réside la vraie grandeur. « Celui qui est le plus petit parmi vous tous c’est celui-là qui est grand. » (Luc 9 :48.)

2. Quiconque veut être grand (le premier) parmi vous, qu’il soit votre serviteur (esclave)

Bien plus qu’être le plus petit, il faut avoir un cœur de serviteur, ajoutera Jésus. Lorsqu’il eut lavé les pieds de ses disciples, Jésus leur dit : « Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres » (Jean 13 : 14). La nécessité de donner à l’humilité la première place dans nos cœurs et dans nos vies nous est montrée encore ici avec une grande force par l’exemple et la parole du Sauveur. « Quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur, et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir » (Mat 20 : 26-27). Jésus nous enseigne que quel que soit le titre que nous portons, la cherté des vêtements dont nous nous revêtons, les moyens dont nous disposons… qu’il vaut mieux qu’il y ait là-dedans en nous, un cœur de serviteur et d’une condition humble à l’égard de nos semblables.

3. Celui qui s’abaisse sera élevé

A une autre occasion, le Maître va raconter la parabole de l’hôte qui est invité à monter plus haut (Luc 14 : 7-11), pour prendre une place plus noble et considérée alors qu’il s’est lui-même laissé attirer par une position discrète et humble et il ajoute : « Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé  ». Après avoir raconté la parabole du pharisien et du péager, Jésus dit de nouveau : « Celui qui s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé  » (Luc 18 : 14). Il y a là une loi absolue sur l’élévation !

Bien aimés, ainsi se décline en peu de mots, la méthode de Dieu pour parvenir à la grandeur : Il faut descendre, descendre toujours plus bas ! C’est la leçon que Jésus ne se lasse pas de répéter à ses disciples qui sollicitaient son avis pour savoir lequel d’entre eux devrait être estimé le plus grand ou qui voulaient être grands dans le royaume et s’asseoir l’un à sa droite et l’autre à sa gauche. C’est l’affaire de Dieu, leur dira-t-il en les invitant à chercher à s’abaisser, à s’humilier devant Dieu et devant leurs semblables, et non penser à dominer ou exploiter leurs semblables.

Méditons ces paroles du Maître cette semaine jusqu’à ce que notre cœur soit rempli de sa pensée et si nous réalisons que notre besoin d’humilité est élevé, invitons-le à venir carrément vivre en nous avec sa douceur et son humilité.

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site