Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Un Nouveau Départ Chaque Jour !

Un Nouveau Départ Chaque Jour !

dimanche 27 mars 2016, par Josepha HITOEMETO OUIKOUN

« Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés » Mathieu 6 :12

N’avez-vous jamais entendu des gens, écrasés par un sentiment de culpabilité, vous dire : « Je crois sincèrement que Dieu m’a pardonné, mais je ne peux me pardonner moi-même ?’’ ou, devant telle offense «  Je ne peux jamais pardonner  ».

De telles paroles révèlent une profonde souffrance dans la vie de ces personnes. Beaucoup tiennent ce langage et se placent eux-mêmes dans un état de condamnation, alors que Dieu leur a pardonné. Le pardon libère mais pardonner ou demander pardon est parfois difficile. Comment faire ?

Dieu nous a créés à son image, ça veut dire que nous avons la capacité par Lui, de pardonner indéfiniment, de faire des reproches dans l’amour, de réajuster avec douceur afin de manifester le caractère de Christ et le fruit de l’Esprit. « Oui... » me direz-vous « ... mais ça dépend !!!! Il y a des situations où c’est compliqué et des personnes qui ne méritent pas que l’on puisse leur témoigner de la compassion.  » Alors que notre vie en Christ a commencé par un pardon et quel pardon !

A la croix, Jésus s’est chargé de nos péchés, il a expié nos fautes pour que nous soyons réconciliés avec Dieu le Père. Le pardon de Dieu nous a été accordé en totalité, notre dette envers Dieu nous a été remise entièrement au travers du sacrifice de Jésus, si nous avons placé notre foi en Lui, et en son œuvre à la croix. Nous étions séparés de Dieu. Il nous a pardonnés et il demande que nous aussi nous pardonnions à ceux qui nous ont offensés. Les offenses sont une arme puissante de l’ennemi pour nous détruire ; il se plaît à ce que nous soyons blessés et que nous réagissions aux blessures, pour amener l’amertume, le tourment, la vengeance, la haine, dans notre cœur. Il détruit notre paix et notre relation avec Dieu de cette manière.

Beaucoup d’entre nous vivent dans ces tourments, cette crainte et nous luttons pour chercher à survivre, alors que nous pourrions jouir des bienfaits de la paix. Nous sommes encore en guerre contre des sentiments de condamnation, d’indignité et de crainte, alors que nous sommes déjà libérés, oui, nous sommes libres ! La croix de notre Seigneur Jésus est la déclaration de notre libération. La guerre est donc terminée entre Dieu et nous. Il a fait la paix avec nous par le sang de Jésus (Colossiens 1 : 20). Dieu nous demande de croire que nous sommes pardonnés, mais aussi de nous pardonner nous-mêmes. Nous sommes donc libres ; croyons-le et sortons de notre prison !

Nous devons tous apprendre à couvrir les offenses par l’amour et mettre en pratique la Parole de Dieu dans 1Pierre 4 :8 « Avant tout ayez les uns pour les autres un amour constant, car l’amour couvre une multitude de péchés  ».

Lorsque nous nous sentons offensé, l’autre personne n’est pas obligatoirement à l’origine du problème. Mais le problème est souvent en nous-mêmes. La racine, c’est le rejet, l’insécurité, l’immaturité. C’est bien connu, il y a des personnes à qui on ne peut rien dire ; elles prennent tout de suite la mouche. Elles sont susceptibles, on dit aussi que ce sont des écorchés vifs. Bien sûr, cela est dû parfois à un passé douloureux, une enfance difficile. Mais avec Jésus nous sommes appelés à abandonner le passé entre ses mains car Il veut nous guérir de toutes ces blessures du passé. Il nous aime tant. Pour cela, il nous faut prendre des décisions, accepter de pardonner à ceux qui nous ont offensés, abandonner les blessures, abandonner aussi notre propre justice et laisser Dieu agir à chaque instant en nous. Avec la grâce du Seigneur, cela est possible.

Amen !

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site