Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Arrête d’Etre Un Maître Accusateur !

Arrête d’Etre Un Maître Accusateur !

lundi 3 août 2009, par Marie-Pascale AGBOTON

Luc 6 V 41 : « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

La Bible nous enseigne que c’est le diable qui est l’accusateur des frères. Dans Zacharie 3 il accusait Josué le souverain sacrificateur, mais son accusation a été rejetée par le Seigneur. Force est de constater aujourd’hui dans le Corps de Christ que ceux qui se disent enfants de Dieu, passent la plupart de leurs temps à s’accuser. A qui font-ils honneur ? Au diable ou à leur Dieu ? Je crois sans sourciller que nous devons nous dire des vérités afin de changer cette vile façon d’agir et d’œuvrer avec l’amour de Christ dont nous devons sans cesse porter le flambeau.

Regardons un peu dans Jean 8, l’histoire de la femme adultère que les pharisiens et les scribes ont accusée devant Jésus. Quand ce dernier a dit que celui qui est sans péché lui jette le premier la pierre, ils se sentirent tous accusés par leurs consciences et ils s’éloignèrent. Quant à Jésus, il ne condamna pas la femme, mais lui pardonna plutôt. Quelle belle preuve d’amour ! Si seulement nous pourrions faire comme notre Sauveur, nous aiderions énormément nos frères à se relever de leurs faiblesses et à poursuivre leur marche chrétienne. Ceci vaudrait mieux que de les haranguer par une avalanche d’accusations.

En fait, il est aisé d’accuser les autres. De décrier les choses négatives qu’on remarque chez eux. De s’en plaindre à qui a le plaisir de nous écouter, pour en rajouter du sien. Savons-nous réellement la cause de la faiblesse de notre prochain ? Cherchons-nous à connaître les expériences fâcheuses qu’elle/qu’il a connues et qui l’ont conduit(e) dans une direction que nous jugeons fautive ? Quel service rendons-nous à notre prochain en passant la quasi-totalité de notre temps à l’incriminer ? Oublions-nous le fait qu’en agissant de la sorte, nous portons un jugement contre nous même ? Or, la Bible dit : « ne jugez point afin de ne point être jugés. »

Quelle honte de découvrir des atrocités ou déficiences dans la vie de ceux qui accusaient les autres. Ils ne valaient donc pas mieux que leurs accusés. Il s’avère important de ne pas être prompt à accuser, bafouer ou rejeter l’autre. Essayons de comprendre le but pour lequel Dieu permet que nous nous rencontrions et veillons plutôt à son accomplissement avec amour. Aidons plutôt que d’incriminer ! Ce qui s’impose à nous, c’est un examen de conscience personnelle pour en finir d’abord avec notre poutre. Ensuite, nous pourrions aider nos frères à détruire leur paille. Si notre « fichier » est sale, nous sommes mal placés pour accomplir cette noble tâche. Que celui/celle qui a l’écoute spirituelle comprenne et se ressaisisse à temps !

Bien-aimés, ce n’est qu’un message d’alerte générale ou chacun devrait en toute humilité trouver sa part. Nous devons tous exposer la vérité en nous basant sur les réalités que nous vivons et qui ne donnent point gloire à Dieu. Les Ministres de l’Evangile sont divisés à cause des accusations qui proviennent de part et d’autre. Les ménages se disloquent pour des accusations sans fondement. Les enfants de Dieu se lancent des flèches accusatrices à n’en plus finir………….. Où allons-nous ??? Que la Miséricorde de Dieu se renouvelle dans la vie de tout un chacun ! Que le Saint-Esprit touche les cœurs et amène à une vraie repentance !

Excellente Semaine de Méditation et de Travail à tous !

Votre Sœur Marie-Pascale AGBOTON

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site