Verset du jour:
Accueil du site > Messages > A Dieu Grand, Difficultés Mineures !

A Dieu Grand, Difficultés Mineures !

lundi 30 mars 2009, par Martial KOUNOU

On raconte l’histoire d’un garçon qui voyageait à bord d’un bateau conduit par son père. Un vent impétueux se leva provoquant le vacillement répété du bateau. Les passagers s’agitaient sous l’effet d’une peur panique, craignant ostensiblement pour leur vie pendant que le garçon dormait, pratiquement les poings fermés. Intrigué par sa tranquillité et son insouciance face à ce qui éprouvait la confiance de l’équipage, un passager se rapprocha de lui, le réveilla et lui demanda s’il était à ce point insensible à la tempête qui les menaçait tous. ‘’Qui est à la commande ?’’ s’enquit le garçon. ‘’Votre père’’, lui répondit son interlocuteur. ‘’Dans ce cas, conclut le garçon, je n’ai rien à craindre’’. Puis il se recoucha et s’endormit.

Quelle assurance de la part d’un garçon dont la confiance exclusive dans les compétences de son père lui faisait voir incident mineur là où les autres membres de l’équipage voyaient un danger de mort !

Souvenons-nous aussi d’Esther et de son peuple au royaume d’Assuérus. Haman, élevé en dignité par le Roi résolut de les faire périr et fit prendre au Roi une décision à cette fin. C’était une épreuve dont l’épilogue devrait consacrer l’extermination de tous les Juifs, Esther y comprise. C’est la chronique d’un génocide, pour tout dire. Mais les Juifs, confiants en leur Dieu, se serraient les coudes dans le jeûne et la prière et Dieu leur fit justice. Haman fut pendu (Esther 7 : 10) mais mieux encore, les Juifs furent autorisés à tuer leurs ennemis (Esther 8 :11 ; Esther 9 : 16).

Pour exemplifier la question de la confiance sans retenue en Dieu, un deuxième cas nous est donné par Abraham dont la vie et la marche avec Dieu sont ponctuées d’événements qui ne laissent pas d’ombre sur l’idée qu’il se faisait de son Dieu : quitter sa terre natale, parents et amis, pour une destination inconnue (Genèse 12 :1), accepter de sacrifier son fils, son unique, sans discuter avec Dieu (Genèse 22), voilà qui prouve à suffisance sa foi en son Dieu.

Mon frère, ma sœur, qu’est-ce qui éprouve ta foi, ta confiance en ton Dieu en ce moment ? Serait-ce le verdict des docteurs t’informant que ton organisme n’est pas structuré pour te permettre d’avoir d’enfant ? Serait-ce ta situation professionnelle faite de stagnation à des postes peu valorisants ? Serait-ce une maladie dite incurable dont souffrirait un de tes proches ? Serait-ce le retard que prend la trouvaille de ton conjoint pour te marier et donner, ce faisant, gloire à ton Dieu ? Serait-ce un projet de construction qui piétine ou seraient-ce des humiliations que tu essuies quotidiennement de la part de ton entourage ou de tes superviseurs hiérarchiques ?

Réponds juste et très sincèrement à cette question : Quelle est la taille de ton Dieu ? Est-ce un Dieu grand, Tout-Puissant dont les références font ressortir sa capacité à résoudre des problèmes plus grands ou est-ce un dieu aveugle quoiqu’ayant des yeux, un dieu sourd bien que possédant des oreilles, un dieu limité dans le temps et dont les compétences sont circonscrites à des espaces précis ?

En général, la taille de nos épreuves est inversement proportionnelle à la taille de notre Dieu. En d’autres termes, si ton Dieu est grand, tes problèmes seront petits. Par contre si ton Dieu est petit, cela relève de l’évidence de noter que tes problèmes seront grands. Il ne tient donc qu’à toi de changer la taille des problèmes qui t’assaillent. Change ta vision de ton Dieu et tu changeras, ce faisant, la taille de tes difficultés. Exprime ta confiance dans ton Dieu, fais le point des grandes choses qu’il a réalisées dans ta vie depuis ta naissance, souviens-toi aussi des témoignages rendus par d’autres personnes sur les délivrances miraculeuses, les interventions exceptionnelles qu’elles ont enregistrées de la part du Seigneur et tu comprendras que tu as à faire à un Dieu sans limite.

Celui qui a permis que soit arrêtée la marche du soleil, celui qui a délivré Esther et son peuple d’un génocide programmé, celui qui intervint in-extremis pour éviter à Abraham de sacrifier son fils serait-il aujourd’hui incapable d’apporter de solutions appropriées à ton problème ? Même s’il est prouvé que les temps ont changé, Dieu est resté le même. C’est nous qui changeons et qui l’empêchons de nous aider. Quelle est la taille de ton Dieu ? Réponds-y sans complaisance et que Dieu te bénisse !

Martial KOUNOU

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site