Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Osons Un Pas De Plus Vers Plus d’Intimité Avec Dieu

Osons Un Pas De Plus Vers Plus d’Intimité Avec Dieu

lundi 29 juillet 2013, par Weekly Bread

“Rendez continuellement grâces à Dieu le père pour toutes choses….” Ephésiens 5 :20

Une scène à laquelle nos parents nous ont accoutumés dans le processus de notre humanisation dont Dieu les a rendu responsables et que nos instituteurs/trices ont renforcée lors de notre instruction primaire est de (croiser les bras et de) dire merci après avoir subi un châtiment, souvent corporel. Un paradoxe, diriez-vous et je vous l’accorde volontiers puisqu’il est bien plus aisé et certainement plus logique de réclamer une telle réaction d’un enfant qui aurait, à travers son obéissance, reçu les félicitations ou un encouragement suite à un comportement exemplaire que d’un enfant qu’on vient de punir.

Cependant, en lisant le passage de Ephésiens 5 :20 qui invite à rendre continuellement grâces à Dieu, je me suis pris à me demander si l’attitude de nos éducateurs ne nous préparait pas plutôt à pénétrer d’une certaine façon le sens profond de cette vérité biblique !

Rendre continuellement grâces, c’est sans conteste, remercier Dieu quand nous sentons nos prières exaucées mais aussi lorsque les circonstances de la vie nous font observer que Dieu a réagi à nos requêtes par des réponses autres que celles auxquelles nous nous attendons. Pour être plus concret, c’est par exemple remercier Dieu autant lorsque nous prions pour qu’il guérisse un être cher et qu’en dépit de notre foi, cette personne ne survit pas à ‘sa’ maladie que lorsqu’il nous délivre miraculeusement d’un accident invalidant ou littéralement mortel.

Une telle attitude requiert une forte dose de la foi que Dieu peut utiliser une situation aujourd’hui peu favorable pour servir un bien qu’il se prépare à nous faire à court, moyen ou long terme. Vu ainsi, le verset de Ephésiens 5 :20 est un passage qui complète harmonieusement celui de Romain 8 : 28 qui indique que « …..toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein ».

En mon sens, rendre grâces à Dieu quand la réalité suit la courbe de nos désirs tombe sous le sens dans la mesure où ceux qui ne connaissent pas Dieu se comportent de la même manière. Il nous faut donc avoir le geste décisif, celui qui nous singularisera. Ainsi, nous ne nous distinguons vraiment que lorsque nous faisons preuve d’une confiance absolue à notre Dieu dans les situations où, alors que nos yeux physiques perçoivent une réalité antagoniste à nos désirs, notre foi nous indique que notre Dieu est infiniment capable de faire émerger de cette situation un résultat qui serve au-delà de nos attentes et même de notre imagination, notre plus grand bien.

Certains argueront que c’est se mentir à soi-même et sans doute à Dieu que de se comporter comme si tout va bien quand on sait qu’il n’en est pas ainsi. Soit ! Je reconnais que ce n’est point aisé mais c’est un exercice qui n’est pas sans intérêt. En effet, il montre que nous faisons à ce point confiance à Dieu que nous lui laissons prendre contrôle de notre vie et nous conduire à travers les événements qu’il jugera bons vers l’accomplissement de la destinée qu’il nous réserve. En agissant ainsi, nous lui donnons la preuve que nous partageons la vérité de Jérémie 29 : 11 « Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance ».

Puisse Dieu nous aider à être assez forts pour lui rendre grâces en toutes circonstances c’est-à-dire quand tout va bien mais davantage quand les choses vont de travers dans notre vie car, ainsi, nous ferons un pas de plus vers une intimité plus grande avec Lui !

Bonne semaine de travail !

Martial Kounou

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site