Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Plus de Complaisance, C’est Le Temps De La Séparation !

Plus de Complaisance, C’est Le Temps De La Séparation !

lundi 2 février 2009, par Marie-Pascale AGBOTON

1 Corinthiens 15 V 53 : “Ne vous y trompez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs. »

Salutations en Christ à tous les chers amis de la Chaîne de l’Espérance !

Plusieurs ont sans doute entendu parler à maintes reprises de ce verset. Une personne s’est peut-être dit : « Je sais ce que je veux/fais, je suis un intellectuel, ma famille est reconnue pour ses bonnes vertus morales, et par-dessus tout, je suis bien enraciné dans la foi, même si je fréquente les prostituées, les assassins, les gens de mauvaise moralité, ces personnes se sauraient en aucun cas influencer ma vie de façon négative. C’est bien d’exercer l’auto-confiance. Cependant, faisons attention aux milieux/personnes que nous fréquentons. La contagion, la séduction et la corruption sont à la porte ! Il n’y a pas de lien entre les ténèbres et la lumière. Nous sommes la lumière du monde !

On dit communément : « dis moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es. » Ne cherchons pas à raisonner en nous disant que Jésus, malgré qu’Il soit Dieu, s’est retrouvé avec les gens de mauvaise vie, à un moment donné de son ministère sur terre, référence Marc 2 V 15-16. L’objectif de Jésus était de voir ces personnes de mauvaise renommée se détourner des ténèbres pour parvenir à son admirable lumière. Son but ultime, c’était de laisser un impact positif dans leurs vies et d’amener à leur transformation radicale en vue du salut. Car Il a déclaré dans Marc 2 V 17 : « Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

L’heure est plus que jamais critique pour faire la part des choses. Veillons à ce que nos fréquentations glorifient notre Roi. Nous sommes dans le monde mais nous ne sommes pas du monde. Jésus dit dans Jean 17 V 15 : « Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal. » Si à l’image de Jésus nous devons côtoyer les idolâtres, les impudiques, les ivrognes, cela doit être pour le salut de leurs âmes. Demandons l’assistance et les directives du Saint-Esprit pour cette tâche qui ne saurait se faire dans la chair. Accomplissons notre devoir mais ne nous laissons pas tenter et corrompre par ce qui n’est pas propre aux yeux de l’Eternel.

Paul Apôtre a dit dans 1 Corinthiens 9 V 22 : « Je suis devenu pour les faibles [comme] faible, afin de gagner les faibles. » Nous devons comprendre que le mot [comme] » parle de la stratégie utilisée par Paul pour gagner les faibles. Bien entendu, il n’était pas devenu un faible. En tant qu’enfants de Dieu, nous ne devons point nous complaire à faire de cela une habitude d’être en permanence en compagnie des gens de mauvaise vie.
- Allons-nous faire d’un débauché notre conseiller pour nos affaires matrimoniales ?
- Allons-nous nourrir une relation avec les personnes oisives et devenir riches ? Loin de là !

Faisons valoir notre identité de race élue/sacerdoce royal/nation sainte. Faisons violence sur nous-mêmes et brisons tout lien avec les fréquentations malsaines qui ne nous feraient pas progresser en Christ. Le Psaume 1 V1-2 : « Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, et qui la médite jour et nuit. » Que la Parole de Dieu soit notre compagne nº 1. Qu’Elle nous guide dans le choix de nos partenaires spirituels, matrimoniaux, sociaux, professionnels, d’affaires, et que le Nom de l’Eternel soit glorifié !

Excellente semaine de travail à tous sous la Protection du Tout Puissant ! Votre sœur Marie-Pascale A.

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site