Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Attention A Nos Paroles

Attention A Nos Paroles

lundi 23 avril 2012, par Antoine DJETE

« Je vous le dis : au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu’ils auront proférée. Car par tes paroles, tu seras justifié, et par tes paroles, tu seras condamné » Mathieu 12 :36

Le Maître lui-même nous parle personnellement à travers ce verset. Le jour du jugement existe et ce n’est pas une utopie comme plusieurs le pensent aujourd’hui pour calmer leur conscience.

Le Seigneur nous avertit de ce qui se passera en ce jour de jugement : les hommes, les femmes, les jeunes, les enfants, les vieillards, tous rendront compte de toute parole vaine qu’ils auront proférée. Cet avertissement montre combien de fois nous devons plusieurs fois analyser ce qui sort quotidiennement de notre bouche car la parole est comparée à un oiseau, dès qu’elle s’envole, il n’est plus donné à n’importe qui de la rattraper. Celui qui laisse échapper sans précaution cet oiseau est responsable des dégâts éventuels qu’il peut causer au cours de son vol. Lorsqu’un individu émet une parole, il donne vie à une situation même s’il se tait par la suite.

En tant que rachetés de Christ à un grand prix, nous devons éviter les futilités dans nos paroles : « Qu’on n’entende ni paroles déshonnêtes, ni propos insensés, ni plaisanteries… » Ephésiens 5.4

L’enfant de Dieu doit éviter les demi-vérités, les exagérations, les atténuations des faits. Toute chose au sujet de laquelle le doute plane ne doit pas être dite, toute chose qu’on n’a pas entendue dire de quelqu’un ne doit pas être mentionnée comme si elle avait été entendue.

Tout ce qu’on dit en l’absence de quelqu’un et qu’on ne peut répéter en sa présence ne doit pas être dit. Une chose peut être vraie mais cela ne suffit pas pour qu’elle soit dite. Il faut connaître les circonstances avant de dire les choses et se demander si l’on est la personne indiquée pour dire la chose et aussi si le lieu est indiqué.

Intervenir avec arrogance pour dénigrer, montrer les insuffisances de quelqu’un, se moquer des gens, dire des contre-vérités pour des intérêts politiques et partisans, la calomnie, les réponses tranchantes, la flatterie, le mensonge sous toutes ses formes, le langage irréfléchi, etc… doivent être évités. Certains ne craignent pas d’injurier les autorités, les éducateurs, les parents, les employeurs ou les superviseurs. Aucun enfant de Dieu, citoyen du royaume des cieux n’agira de la sorte. Si une personne est incapable de dire des choses correctes, qu’elle se taise. Les caractéristiques socioculturelles, linguistiques et anthropologiques de la parole obligent l’individu à savoir taire, savoir se taire et savoir dire. En tout cas, dans la société, tout le monde n’est pas maître des mots. Cela signifie qu’il n’est pas autorisé à dire n’importe quoi à n’importe qui, n’importe quand car comme le souligne le sage roi Salomon, « la mort et la vie sont au pouvoir de la langue ».

Puisse le Seigneur nous aider dans nos paroles afin de ne pas être condamné au jour du jugement.

Antoine Djété

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site