Verset du jour:
Accueil du site > Messages > L’Espérance Qui Nourrit Notre Foi !

L’Espérance Qui Nourrit Notre Foi !

lundi 22 décembre 2008, par Daniel MOUSSOUGAN

"J’entendis du trône une voix forte qui disait : La demeure de Dieu est avec les humains ! Il aura sa demeure avec eux, ils seront ses peuples, et lui-même, qui est Dieu avec eux, sera leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux, la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu." (Apocalypse 21.3, 4)

L’œuvre du Christ en notre faveur atteindra son but ultime quand la terre baignera à nouveau pleinement dans l’harmonie, la sécurité et l’amour du royaume universel de Dieu. Cette merveilleuse espérance du retour glorieux de Christ est sous-tendue par de nombreuses promesses ineffables dont celle de 1 Corinthiens 15.53 : « Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité » et celle de 1 Thessaloniciens 4:17 : « Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. ». Bien-aimés, je crois sincèrement que rien ne doit nous distraire ou séduire au point de nous faire rater ce grand rendez-vous. Rompons donc avec le conformisme à un monde déjà tombé sous le coup du jugement et décidons nous clairement pour le Seigneur Jésus-Christ.

Habiter pour toujours dans la demeure des bénis de Dieu, porter dans son âme, son corps et son esprit, non pas les sombres marques du péché et de la malédiction, mais une image parfaitement à la ressemblance de notre Créateur et, durant l’éternité, progresser en sagesse, en connaissance et en sainteté, explorer sans cesse de nouveaux domaines de la pensée, découvrir sans cesse de nouveaux sujets d’émerveillement et de gloire, approfondissant sans cesse l’aptitude à connaître, à participer et à aimer, tout en sachant que nous attend encore davantage de joie et d’amour, et une joie infinie - c’est vers tout cela que l’espérance chrétienne se tourne. L’acquisition de connaissances nouvelles ne fatiguera pas notre esprit, ne lassera point notre énergie. Les plus grandes entreprises seront menées à bien ; les plus hautes aspirations seront satisfaites, les plus sublimes ambitions, réalisées. Et, néanmoins, il y aura toujours de nouvelles hauteurs à gravir, de nouvelles merveilles à admirer, de nouvelles vérités à approfondir, mettant à réquisition toutes les facultés de l’esprit, de l’âme et du corps.

Bien-aimés, nous devons vivre chaque jour avec l’espérance du retour du Christ et c’est cette espérance qui débordait le cœur de l’Apôtre quand il dit dans Pillippiens 3.8 : « Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ »

Cette bienheureuse espérance, pourquoi n’en parlerons-nous pas davantage ? Dieu nous invite à proclamer ses promesses.

Bien-aimés, tenons fermes même quand la nuit se prolonge, car bientôt, oui bientôt, le jour se lèvera.

Puisse le Christ nous bénir d’espérance. Bonne semaine à tous. Daniel MOUSSOUGAN

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site