Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Notre Devoir de Mémoire

Notre Devoir de Mémoire

lundi 26 décembre 2011, par Gildas DJISSA

« Mon peuple, rappelle-toi… Afin que tu reconnaisses les bienfaits de l’Éternel. » Michée 6:5.

On enregistre à travers le monde, de nombreux sites archéologiques, musées, monuments et autres œuvres considérés comme étant des lieux de mémoires. Ces lieux de mémoires ont pour vocation de rappeler aux générations présentes et futures, des fragments de leur histoire, chargés d’un certain sens.

S’il existe des endroits, des objets et des hommes pour faire revenir à notre souvenir le passé significatif, c’est sans doute parce qu’en cela réside une certaine clé, une certaine vérité : nul ne peut aller à bonne destination sans s’identifier des repères. Un regard en arrière est toujours important pour considérer son point de départ, apprécier le chemin parcouru afin de mieux envisager la suite de la route.

Or, il se trouve que le courant de la vie quotidienne nous emballe bien souvent dans des activités qui captivent toute notre attention et font sommeiller notre mémoire sur des données qui restent pourtant capitales. Les années passent et se succèdent avec leur lot d’allégresse et de détresse, de répits et de défis qui nous font parfois perdre de vue des questions essentielles telles que : notre identité, notre origine et notre destination.

En tant que chrétien, il importe à chaque étape de notre parcours, que nous puissions nous référer à l’œuvre fondamentale du Christ pour nous et au-dedans de nous. C’est l’œuvre de Golgotha qui redéfinit notre identité et notre destinée. C’est à travers le sacrifice du fils que la nouvelle alliance fut faite. Et c’est cette alliance entre l’humanité et la divinité qui changea notre statut de sujet condamné à la mort éternelle, en celui de fils du grand royaume, cohéritier avec le Christ.

Il reste cependant que par la force de notre nature humaine imparfaite, il nous arrive bien des moments où, sans y faire vraiment attention, nous lâchons un instant, la main du Père dans la marche avec Lui sur le chemin de la vie. Par ailleurs, le saucissonnage classique du temps en semaines, mois, années, nous fait parfois établir des bilans périodiques bien trop parcellaires pour intégrer toute la dimension de notre être et de sa destinée. Nous perdons facilement de vue toutes les victoires que le Seigneur nous a fait remporter sur l’ennemi, pour nous faire rentrer dans l’accomplissement de son plan parfait sur nos vies. C’est pourquoi, il importe que nous ramenions régulièrement notre esprit à la personne et à l’amour de Celui qui nous conduit. Ceci est un devoir : « Mon peuple, rappelle-toi… Afin que tu reconnaisses les bienfaits de l’Éternel. » Michée 6:5. D’ailleurs, Lui, « Il se rappelle à toujours son alliance, Ses promesses pour mille générations » Psaumes 105:8.

Aussi voudrais-je, en cette fin d’année, nous inviter toi et moi à un certain exercice de mémoire : ne pas nous limiter dans nos bilans à la grâce de Dieu sur nous en 2011. En même temps que je m’impose cet exercice de façon personnelle, j’aimerais qu’en ce qui te concerne, tu remontes à 5 ans, 10 ans en arrière dans ta vie pour réaliser sa main sur toi. Avance un peu plus loin au-delà, pour considérer l’œuvre miraculeuse de la rédemption et y percevoir toute la dimension de Son amour pour toi. Laisse un peu la vie quotidienne et ses soucis, projets à n’en point finir, pour faire place à Gethsémané et quand Il a dit « Père s’il est possible que cette coupe s’éloigne de moi » Mathieu 26 : 39. Reviens à Golgotha et à quand Il a déclaré : « Tout est accompli ». Jean 19:30.

Une prière pour aujourd’hui. Divin Seigneur et Sauveur, si j’oubliais tous tes bienfaits quotidiens dans ma vie, fais moi rappeler la coupe de Gethsémané, le vinaigre de Golgotha que tu acceptas de boire pour mon salut. A chaque instant, ramène-moi à l’idée de ton amour, et garde moi près de toi. Amen. Gildas Djissa

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site