Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Nos Fausses Excuses !

Nos Fausses Excuses !

lundi 15 décembre 2008, par Martial KOUNOU

Exode 4 : 10 et 13 : ‘Moïse dit à l’Eternel : Ah ! Seigneur, je ne suis pas un homme qui ait la parole facile, et ce n’est ni d’hier ni d’avant-hier, ni même depuis que tu parles à ton serviteur ; car j’ai la bouche et la langue embarrassée……Envoie qui tu voudras envoyer’’ La tendance est quasi naturelle chez certaines personnes convaincues de culpabilité d’en attribuer la responsabilité à un proche, à une situation et parfois même à Dieu. Quelquefois, Dieu identifie quelqu’un pour une mission précise, convaincu de sa capacité intrinsèque à la remplir convenablement. Mais sous un faisceau hybride de raisonnements, la personne tente d’esquiver la sollicitation du Seigneur. Ce sont là des excuses qui se révèlent généralement fausses devant la détermination du Seigneur. Lorsque Adam pécha et fut interpellé par Dieu, il répondit : ‘’la femme que tu as mise auprès de moi m’a donné de l’arbre, et j’en ai mangé.’’ (Gen 3 :12). Dans le livre d’exode, Dieu choisit Moïse pour délivrer son peuple du joug de servitude. Mais que répondit celui-ci, qu’il n’avait pas la parole facile et qu’il fallait que Dieu se trouve un autre instrument de libération de son peuple. Gédéon quant à lui avait eu la grâce de voir porté sur lui le choix du Seigneur pour délivrer Israël de la main de Madian. Voici la réponse qu’il fit à Dieu : ‘’…Ah ! mon Seigneur, avec quoi délivrerai-je Israël ? Voici, ma famille est la plus pauvre en Manassé, et je suis le plus petit de la maison de mon père.’’ Juges 6 :15. Aujourd’hui encore, nous cherchons des arguments, des excuses, de fausses lorsque Dieu nous envoie accomplir pour lui des tâches précises, des missions sérieuses. Lorsque Dieu nous demande de vaquer à la prière, de méditer sa parole et de ramener dans la bergerie les âmes qui se perdent, nous avons souvent beau jeu de prétexter de notre travail, du manque de temps pour nous y adonner. Quand il nous demande de partager ce qu’il met à notre possession avec les plus déshérités, nous nous empressons de lui présenter la fausse excuse de nos ressources limitées pour nous dérober à sa demande. De la sorte, nous nous soustrayons à l’exercice de la charité. Quand il nous met en garde contre le péché, nous lui rappelons que nous vivons dans un monde où la dépravation a gagné toutes les sphères de la société et que nous n’avons malheureusement pas su/pu résister à la tendance qui consiste à faire comme tout le monde. Nous oublions ce faisant que Christ a vécu avec les pécheurs sans devenir pécheur. Il y a un proverbe qui dit que ‘’le séjour dans l’eau ne transforme pas un tronc d’arbre en crocodile’’. En faisant de la paraphrase, nous pourrons dire que le séjour dans le monde pécheur ne transforme pas un chrétien réellement converti en une proie de péché mais en un maître de celui-ci’’. Parfois, Dieu appelle certaines personnes pour s’investir à plein temps dans son œuvre car, comme le dit la parole, la moisson est grande mais il y a peu de moissonneurs. Savez-vous que certaines personnes refusent de se mettre à la disposition du Seigneur arguant de leur faible niveau d’instruction ? La question qui se pose est de savoir si Dieu peut commettre l’erreur de nous confier un ministère qu’il nous sait incapables d’exercer. Même quand nous n’en avons pas toujours conscience, ne nous qualifie-t-il pas avant même de nous révéler son dessein pour nous ? C’est le moment de nous examiner sérieusement à la lumière de la parole de Dieu ? C’est le lieu de nous sonder pour revoir les activités dont Dieu nous a confié la mise en œuvre. Quels arguments avons-nous donné jusqu’ici ? Ces arguments sont-ils réels ou sont-il des échappatoires ? Si oui, pouvons-nous fuir très longtemps le désir de Dieu ? Souvenons-nous de Jonas ! Réconfortons-nous aussi en sachant que Moïse, Gédéon, et tous ceux qui croyaient convaincre Dieu par leurs fausses excuses n’ont pas réussi. Réussirons-nous alors ? Ressaisissons-nous et répondons oui à l’appel du Seigneur ! Dieu vous bénisse ! Bonne semaine de travail à toutes et à tous !

Martial Kounou

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site