Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Le Seul à Seul : la démarche Gagnante

Le Seul à Seul : la démarche Gagnante

lundi 4 avril 2011, par Antoine DJETE

« Si ton frère a péché, va et reprends-le seul à seul .S’il t’écoute, tu as gagné ton frère »Matthieu 18.15

La recommandation de Jésus-Christ au sujet de la réprimande est la moins respectée de tous les commandements dans les milieux chrétiens, les foyers, les familles, les services voire la société .Le Bien-aimé Jésus demande d’aller reprendre seul à seul un frère, une sœur, un amie, une amie, un ou une collègue de service qui a péché ou bien qui a mal agi , qui nous a offensé. Si ce dernier ou cette dernière nous écoute, nous l’avons gagné(e).Mais généralement que constatons-nous ou que faisons-nous ? Au lieu de suivre la démarche conciliante proposée par le Maitre, nous avons souvent recours à des procédés moins constructifs :

• Le serviteur de Dieu ou le diacre dénonce publiquement du haut de la chaire un frère qui a péché. Il ne cite pas son nom mais décrit la situation de telle manière que toute l’assemblée comprend de qui il parle. • Le mari ou la femme reproche et dénigre son partenaire devant les enfants ou en présence des étrangers ou de la belle famille, • L’employeur envoie une demande d’explication ou une mise à pieds à son employé fautif. • Le collègue de service se refuge de saluer ou de répondre aux salutations de son prochain qui l’aurait offensé. En face d’une mal compréhension entre époux, d’une mésentente entre collègues, d’une faute d’un agent que faisons-nous ? Essayons-nous de l’oublier, engageons-nous à ne plus lui adresser la parole, cherchons-nous à garder le silence et ne souffler à personne de ce qui s’est passé, ou cherchons-nous un moyen détourné de nous venger ? En refusant la démarche de Jésus notre Avocat et en passant à coté des mis en cause, on tombe dans la médisance : on passe de maison en maison, de bureau en bureau raconter ce qu’un frère, une sœur, un collègue a fait en recommandant de ne rien dire à personne mais de prier pour lui.

Les conflits viendront mais la façon de les régler témoigne de notre grandeur. Avant d’aller seul à seul voir un frère des conditions sont à remplir et des principes à respecter : il s’agit de faire table rase du passé en oubliant ou en pardonnant toutes les offenses antérieures à celle qui t’occupe présentement, chercher à parler et à traiter d’adulte à adulte en donnant de la valeur à l’autre, être prêt à revoir sa propre attitude, à changer un aspect de son comportement, choisir le meilleur moment, ne pas dénigrer l’autre, dénoncer le comportement et non la personne elle-même, dire les choses ou parler avec sagesse afin de contenir les éventuelles colères.

Les deux parties doivent faire preuve de compréhension mutuelle en prêtant une oreille attentive aux propos, exprimer ses désirs, chercher un compromis, croire à son interlocuteur.

Pour régler les différends, les mésententes, les mal compréhensions, quatre étapes sont à respecter dans la démarche du seul à seul : 1. Expliquer à la personne ce qu’elle a fait, 2. Dire en quoi cela vous a touché et affecté, 3. énoncer les conséquences de l’offense, 4. indiquer le changement d’attitude attendu.

Puisse le Seigneur nous aider à gagner les autres au lieu de les perdre.

Bonne semaine de travail.

Antoine DJETE

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site