Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Puis Il Devint Un Animal !

Puis Il Devint Un Animal !

lundi 17 octobre 2011, par Bertrand DAVO

« Le roi prit la parole et dit : N’est-ce pas ici Babylone la grande, que j’ai bâtie, comme résidence royale, par la puissance de ma force et pour la gloire de ma magnificence ? La parole était encore dans la bouche du roi, qu’une voix descendit du ciel : Apprends, roi Nebucadnetsar, qu’on va t’enlever le royaume. On te chassera du milieu des hommes, tu auras ta demeure avec les bêtes des champs, on te donnera comme aux bœufs de l’herbe à manger ; et sept temps passeront sur toi, jusqu’à ce que tu saches que le Très-Haut domine sur le règne des hommes et qu’il le donne à qui il lui plaît. Au même instant la parole s’accomplit sur Nébucadnetsar. Il fut chassé du milieu des hommes, il mangea de l’herbe comme les bœufs, son corps fut trempé de la rosée du ciel ; jusqu’à ce que ses cheveux crussent comme les plumes des aigles, et ses ongles comme ceux des oiseaux. »Daniel 4 :30-33

Aujourd’hui nous sommes en face de l’un des évènements affreux et dramatiques mentionnés dans les Saintes Ecritures. Il s’agit bien d’un personnage biblique appelé Nébucadnetsar, roi de Babylone (605-562 av.J.C). Dans les transcriptions endogènes de Babylone, le nom de ce roi pourrait être décomposé comme suit : Nébucadnetsar = Nébo qui signifie le fétiche très hautin de la littérature et de la connaissance, Cadnetsar qui veut dire défendre les frontières. En somme, Nébucadnetsar signifierait simplement le fétiche orgueilleux qui assure la protection des frontières. En effet, ce roi de Babylone refusait de reconnaitre l’autorité du Dieu créateur de l’univers et les conseils pratiques de ses élus. Il commettait alors de n’importe quoi en méprisant d’une manière arrogante la puissance de Dieu. Ce dernier étant devenu orgueilleux comme le fétiche nébo minimisait même les hommes de Dieu de son époque. Un jour, Dieu lui accorda un songe sur sa chute qui fût expliqué d’une manière claire et limpide par le prophète Daniel. En ce même moment, le roi prit la parole et commença par se faire des éloges : « c’est Babylone la grande que j’ai bâtie par la puissance de ma force ……. » Et l’Eternel dit « stop, c’est assez ! », aussitôt il perdit connaissance, entra dans la forêt puis brouta des herbes comme les herbivores. Certains traducteurs, en déchiffrant les sept temps de son état d’animal, confirmèrent que le roi était resté dans la forêt pendant une durée de sept années. Il méconnaissait les humains et ne comprenait plus leur langage. Aujourd’hui, beaucoup de personnes sont déjà atteintes de lycanthropie spirituelle et, par conséquent, ne peuvent plus comprendre le langage de la Bible, ni celui des hommes de Dieu et des frères nés de nouveau. Toi qui lis cette page, je t’invite à faire attention à la manière dont tu traites les Saintes Ecritures, les prêches bibliques, les enseignements des hommes de Dieu et les conseils des frères régénérés de peur de devenir un animal spirituel. Cet état est une conséquence qui peut se manifester immédiatement comme dans le temps. N’oublions jamais cet adage populaire : « on finit de grandir mais on ne finit jamais d’apprendre ou de connaitre. » Le Saint-Esprit a toujours de nouvelles choses à nous apprendre. N’oublions pas non plus que nous vivons les derniers temps et qu’il nous faut, ce faisant, nous refuser tout amusement ou banalisation de tout ce qui touche à l’Eternel des Armées. Par ailleurs, nous devons par-dessus tout, rendre grâces à Dieu pour ce que nous sommes et possédons aujourd’hui, car sans Lui, nous ne sommes rien en réalité. Humilions-nous donc devant l’Eternel qui, à chaque instant, répondra à nos inspirations les plus profondes et donnera valeur et élévation à nos vies. Apres le temps fixé par l’Eternel, le roi retrouva son sens et se repentit à un point tel qu’il reconnut et confessa l’autorité du très haut. (Daniel 4 : 37). Mais observons que du fait de son absence, beaucoup de choses ont certainement atteint des niveaux de pourrissement tant dans sa famille que dans le royaume dont il était fier jusqu’à l’orgueil. N’attendons jamais une quelconque sentence avant de nous humilier totalement devant Dieu, car une telle attitude peut être fatale pour nous, nous conduire au désastre ou diriger nos pas directement vers l’enfer. Mettons donc un terme à toute vie de péché caché, à tout comportement orgueilleux car Dieu voit et entend tout ce que nous disons et faisons soit ouvertement ou dans le secret. Que Dieu bénisse votre méditation.

Bertrand DAVO

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site