Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Ne soyons ni chien, ni truie

Ne soyons ni chien, ni truie

lundi 10 novembre 2008, par Martial KOUNOU

Proverbe 26 :11 ‘’Comme un chien qui retourne à ce qu’il a vomi, ainsi est un insensé qui revient à sa folie.’’

Que ce soit ici ou ailleurs, dans le présent comme dans l’histoire, le chien, ce quadrupède domestique de la famille des canidés, carnivore d’origine, mais presque omnivore par habitude, est reconnu comme un animal d’un genre tout particulier : compagnon ou commensal de l’homme, doté d’un flair très prononcé, chasseur habile etc. Toutefois, ces attributs sont contrebalancés par un qui est littéralement dégoûtant : le chien retourne quelquefois à ce qu’il a vomi, non pour le détruire ou le dissimuler, mais pour le consommer à nouveau.

Quant à la truie, femelle du porc, nous connaissons son goût pour la boue, les régions vaseuses, les milieux boueux. Lavez une truie, apportez-lui tous les soins hygiéniques appropriés et installez-la dans un enclos bien propre. A la première occasion favorable, elle vous abandonnera pour rejoindre le milieu sale d’où vous l’avez sortie.

Ainsi, bien que d’espèces différentes et possédant des propriétés spécifiques, ces deux animaux ont une chose en commun : ils ont une grande facilité à retourner à ce qu’ils ont délaissé. C’est pour cela que le passage de 2 Pierre 2 :22 dit : ‘’il leur est arrivé ce que dit un proverbe vrai : le chien est retourné à ce qu’il avait vomi, et la truie lavée s’est vautrée dans le bourbier’’. Mais qui est-ce que l’auteur de ce livre désigne sous ces vocables ? Il suffit de remonter un peu plus haut pour le savoir. Au verset 20, nous notons qu’il s’agit des gens que la connaissance du Seigneur avait amené à mettre derrière eux des souillures mais qui sont retournés à leurs premières ‘’amours’’ (entendez les mauvaises pratiques autrefois abandonnées).

Mes frères et mes sœurs, la bible dit de ces personnes que ‘’leur dernière condition est pire que la première’’. Certes, nous vivons dans un monde dont les attractions sollicitent constamment notre attention. Nous côtoyons chaque jour des personnes qui ne partagent pas notre foi et nos convictions religieuses etc. Mais nous n’avons pas d’excuses. Si jamais nous abandonnons le seul chemin du salut, si nous optons pour la boue en présence de l’eau claire et propre, si nous délaissons la source de la solution pour nous lier d’amitié à la source des problèmes, il n’y a pas que les anges et Dieu que nous attristerions, mais nous jetterons aussi anathème sur notre propre vie.

Le jour où nous choisissons de suivre Christ, nous avions fait vœu de délaisser toutes nos anciennes mauvaises pratiques ; nous nous étions engagés à marcher en nouveauté de vie avec Christ. Nous nous étions dépouillés du vieil homme et de ses œuvres et avions revêtu l’homme nouveau (col. 3 :9-10). Ne nous leurrons pas, la vie chrétienne n’est pas une vie facile ; c’est une vie de combats : combat contre l’ennemi, combat contre nos désirs charnels, combat contre le monde et ce qu’il nous offre, combat contre toutes sortes de tendances susceptibles de nous éloigner de Christ (et j’en oublie). Les difficultés ne manqueront pas. Mais nous sommes plus que vainqueurs comme nous le certifie la bible.

Ne laissons pas les difficultés de la vie nous servir de prétexte pour retourner à ce à quoi nous avons renoncé. Ne permettons pas que l’ennemi nous convainque de ce que le chemin dont Satan est le maître conduit à une meilleure destination que celui sur lequel Jésus est notre compagnon. Oublions ce qui est derrière nous pour ne nous porter que vers ce qui est en avant. (Phil. 3 :13)

Je sais que nous n’avons aucune envie d’être un chien, encore moins une truie. Mais chaque fois que nous retournons à un péché que nous avions abandonné, chaque fois que nous succombons à une sollicitation du monde au détriment de la fermeté à laquelle nous invite Paul dans Phil. 4 :1, nous nous comportons en chien ou en truie. En d’autres termes, après avoir été proprement sanctifié par le sang précieux de Jésus, nous retournons allègrement nous baigner dans la crasse du péché en buvant à la source que nous avions maudite.

Que Dieu nous aide cette semaine afin que nous ne soyons ni chien, ni truie.

Dieu vous bénisse !

Martial KOUNOU

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site