Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Le Cœur Au-Delà Du Corps !

Le Cœur Au-Delà Du Corps !

lundi 29 novembre 2010, par Gildas DJISSA

Proverbes 14:30 Un cœur calme est la vie du corps.[...]

Bien aimés, Nous sommes dans un monde manifestement attentif à la dimension physique des êtres et des choses. L’état corporel de l’être humain ne passe certainement pas au dernier rang de ses centres d’intérêt. Dans les différentes sphères (personnelle, professionnelle et relationnelle) de notre vie, l’influence du corps s’invite volontiers. Bien des gens ne sont pas satisfaits de leurs corps et s’en préoccupent. Les employeurs ne négligent pas la « bonne condition physique » au listing des critères de recrutement. De même, on note un flagrant focus sur l’attrait corporel ; les concours d’élection miss/mister de toutes sortes foisonnent et c’est à peine si nous ne sommes pas tentés (dans une logique d’innovation) de proposer au programme d’activités de nos églises l’organisation de tels « événements ».

De façon consciente ou non, nous attachons un certain prix à notre corps et tout semble nous y convier. Dans nos villes et campagnes, les commerces et étalages des marchés sont envahis par les savons de toilettes soigneusement parfumés, articles de maquillage, senteurs et autres produits cosmétiques de tous genres. Les publicités des appareils de fitness se multiplient et ne nous laissent pas indifférents (avouons-le plutôt). Pour le soin du corps, stylistes, modélistes, couturiers, cordonniers et autres spécialistes du vêtement rivalisent de génie pour concevoir des modèles délirants. Que dire alors de toutes ses thérapies qui ne se comptent plus aujourd’hui, nous proposant mille et une recettes pour soit disant nous maintenir en bonne santé, en pleine forme. C’est à croire que le corps de l’homme est la composante la plus essentielle de son être, le pilier central de sa réalisation. Nous assistons définitivement à un culte du corps qui ne dit pas son nom. C’est d’une quasi idolâtrie qu’il s’agit.

Et pourtant le langage des textes bibliques est sans équivoque à ce propos : « tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière... » (Genèse 3:19) « …Notre corps est attaché à la terre. » (Psaumes 44:26). Il a été « tissé dans les profondeurs de la terre. » Psaumes 139:15. Le sage nous apprend plutôt qu’« un cœur calme est la vie du corps… » (Proverbes 14:30). Cette assertion suggère la primauté de l’état du cœur sur celui du corps et un certain lien de détermination entre le bonheur intérieur et le bien être corporel. La preuve de vérité qui s’attache à cette affirmation, c’est que le maitre (le Christ) lui-même déclare que ce n’est pas ce qui entre dans le ventre qui souille mais ce qui sort de nos cœurs. C’est ce que nous retrouvons dans Matt 15 : 18-20 qui dit : « mais ce qui sort de la bouche vient du cœur, et c’est ce qui souille l’homme. Car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies. Voilà les choses qui souillent l’homme » (Matt. 15 :18-20). Ailleurs le Roi Salomon poursuit : « Toutes les voies de l’homme sont droites à ses yeux ; Mais celui qui pèse les cœurs, c’est l’Eternel. » (Proverbes 21 : 2). Autrement dit, il ne nous reviendra pas de juger nos voies ; mais notre conduite, notre vie entière sera appréciée par l’Eternel, évaluée à la mesure de notre cœur (certainement pas à l’importance de notre masse corporelle, ni à la finesse de notre silhouette).

Et si nous faisions enfin un peu plus attention à l’état de notre cœur. Et si nous nous exercions à lui donner une toilette régulière, le dépouiller des multiples salissures auxquelles il est constamment exposé : colère, amertume, ressentiment, jalousie, envie etc. Embaumons nos cœurs de cette précieuse huile du Seigneur : l’amour, de manière à toujours respirer générosité, bonté et douceur.

O Dieu ! crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé [...] Psaumes 51:12.

Gildas DJISSA

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site